/

Écrémer son walk-in

Ménage du walk in - après

Je fais une labyrinthite, soit une inflammation de l’oreille interne. Le diagnostic est tombé vendredi après une journée très weird au travail qui s’est terminée avec une crise de panique (tsé, quand tu ne sais pas ce qui est en train de se passer dans ton corps?) et moi dans un taxi vers l’hôpital accompagnée par une collègue. Ça arrive parfois après une sinusite comme celle que j’ai eu il y a quelques semaines. Ça n’est pas très grave, mais c’est très déstabilisant et ça limite ma mobilité, car le symptôme principal est un vertige spontané de quelques secondes.

Mais contrairement à ce qu’on pourrait penser, s’il faut attendre que ça passe et se reposer un peu pour s’en remettre, il est aussi important de bouger. Pas trop, juste un peu de marche et de mouvement. Mon plan de samedi a donc été très simple : regarder des vieux films sur Turner Classic Movies et faire le ménage du walk-in de ma chambre. Trente minutes de film, cinq minutes de triage, pliage et organisation. Bon plan. Alors que j’écris ces mots, je vais déjà beaucoup mieux.

Comme bien des gens, j’ai beaucoup de vêtements et jamais rien à me mettre. C’est comme si les beaux morceaux se perdaient dans une mer de jeans trop petits et de cardigans défraîchis et de robe-préférée-que-je-ne-porte-plus-car-il-y-a-un-trou-sous-la-manche. Pour faire un bon écrémage et entrer dans le printemps avec une garde-robe qui me plait, j’ai mis en pratique ces règles :

  • Si le vêtement est trop petit de plus de deux tailles, out.
  • Si le vêtement est taché à jamais ou troué sans espoir de reprisage, out.
  • Si le vêtement me donne des bad vibes, comme ce vieux pyjama que j’ai porté cet hiver quand j’ai été alitée pendant 8 jours à cause d’une grippe de la mort, out
  • Si je n’ai pas porté le vêtement depuis plus de 2 ans, out (ne s’applique pas aux robes de soirée)
  • Si le vêtement est carrément démodé, out
  • Si je ne me sens pas belle quand je porte le vêtement, out

Ça fait beaucoup de out. Et ça a résulté en trois beaux gros sacs de linge à donner et une demi-douzaine de morceaux à la poubelle.

Ménage du walk in - après

Après avoir filtré les vilains vêtements, il me restait à réorganiser tout ça. J’ai classé les items par type (pantalons, jupes, robes, hauts), puis par couleur.

Ménage du walk in - après

Ménage du walk in - après

Les chandails sont partis dans ma commode (que je n’ai pas encore écrémée, mais ça viendra) et les T-shirts sont restés dans le walk-in, sur mes tablettes de bois.

Ménage du walk in - après

Reste à passer à travers les deux commodes et les boîtes de rangements qui sont dans le walk-in. Je garde ce projet pour le jour où je vais ranger les vêtements d’hiver!

Billet précédent
Investir dans sa pantry
Billet suivant
Les belles lampes de One Forty Three